Les 3 bonnes pratiques indispensable avant de vous lancer sur Azure

By Hugues Valentin | 15 May 2017

Logo Microsoft Azure       Microsoft Azure offre toute la flexibilité et l’agilité qui vous permet d’innover plus rapidement. Il offre un hébergement réparti sur tout le globe au sein de ses datacenter, il permet également d’assurer une portabilité de vos infrastructures tout en gardant la cohérence de celle-ci. Toutefois, l’utilisation d’un cloud public comme Azure entraine de nouveaux défis en particulier économique. En effet les promesses de réduction des coûts et plus globalement du TCO doivent être pilotées. Pour cela 3 points sont à prendre en compte, sur lesquels toute organisation doit se pencher pour être certain d’atteindre les promesses.

Pilotage des coûts

En tant qu’utilisateur du Cloud public, assurer la reventilation des coûts et de la facturation à travers des comptes multiples devient vite un cauchemar. Si l’on n’a pas un moyen d’analyser les données de consommation il sera quasi impossible de faire ressortir les éléments les plus important qui vont influer votre consommation Azure. Cela est particulièrement vrai pour les Azure Cloud Service Providers comme nous qui assurent l’intermédiaire avec les utilisateurs finaux. La refacturation et le pilotage des budgets de nos clients est pour nous un enjeu crucial.

Nous avons mis en place un outillage spécifique afin d’assurer une visibilité multi-tenant afin d’assurer pour chacun de nos clients une analyse détaillé de leurs coûts. En tant que CSP nous proposons une vue unifiée réunissant l’inventaire et les coûts de chacun de nos tenant clients. Nous fournissons des reporting permettant l’optimisation du socle de la consommation Azure. Nous sommes également en mesure d’anticiper les impacts de l’évolution des prix d’Azure de chaque tenant.

Inventaire et usage

Bien évidemment les coûts du Cloud découlent directement de l’inventaire et de l’usage. Avec le portail Azure, il est facile de voir les ressources utilisées. Cependant il peut être parfois complexe d’identifier ce qui se passe réellement sur des ressources spécifiques, surtout si l’infrastructure devient complexe et couvre plusieurs régions. Bien que le portail Azure permette nativement d’offrir une visibilité par régions et par ressources, un niveau de détails plus approfondi reste nécessaire pour pouvoir prendre les bonnes décisions stratégiques et les évolutions potentielles de l’infrastructure Azure.

Afin de tirer le meilleur parti des investissements dans le Cloud il est donc indispensable de pouvoir piloter précisément son infrastructure. Pour assurer une utilisation maitrisée de votre Cloud, des recommandations par priorité ainsi qu’un reporting personnalisé sont des atouts certains pour réussir votre bascule vers Azure.

Sécurité et monitoring

Comme avec tous les cloud providers, il est souvent compliqué de gérer la sécurité et conformité sur Azure. Il faut non seulement savoir « le quoi » et « le quand » de ce qui tourne sur vos infrastructures Azure. Etre capable d’avoir des alertes sur tous changements, que ce soit sur des ressources ou des services, reste une étape cruciale pour assurer l’identification de menaces potentielles. En compléments des menaces extérieurs, avoir de la visibilité sur tous les accès et les permissions liés aux comptes Azure reste essentiel pour piloter « le qui ».

Le Cloud public est devenu incontournable, c’est une révolution qui amène de la complexité. Pour nos utilisateurs Azure, le fait d’être capable de piloter les coûts, de maîtriser l’utilisation et enfin d’avoir une visibilité sur de potentiels risques de sécurité est une des clés du succès d’une adoption réussie du Cloud.

Logo CloudCheckr        Au regard de ces enjeux, ces 3 items sont proposés par défaut dans toutes les offres de services que propose ScaleSquad. Nous avons mis en place un partenariat avec Cloudcheckr afin d’offrir à nos clients une des solutions leader du marché.