Le chemin vers Azure

By Hugues Valentin | 15 May 2017

Logo Microsoft Azure       L’étude récente du Gartner : 2016 Cloud Infrastructure-as-a-Service (IaaS) Magic Quadrant place Amazon Web Services et Microsoft Azure pour la deuxième année comme les leaders du Cloud public. Si vous avez une stratégie multi-Cloud ou si vous souhaitez adopter directement le Cloud Microsoft Azure, nous vous expliquerons dans cet article le processus et les outils que vous devez prendre en considération pour faciliter et réussir votre migration sur le Cloud Azure.

La migration nécessite de la préparation et de la méthode. On parle beaucoup de l’AWS Cloud Framework Adoption, cependant Microsoft Azure et son écosystème ont également mis en place une boite à outils et une méthode qui permet d’adopter le Cloud dans les meilleures conditions possibles.

Pré-requis à la migration sur Azure

En général migrer des applications dans le cloud reste souvent un projet complexe, une bonne planification et la préparation des équipes sur les étapes clés à respecter va permettre de faciliter les projets.

Le fait d’utiliser les bons outils et de respecter les « best practices » va vous aider et vous garantir un succès de chacune des étapes clés :

  • Assessment
  • Planification
  • Pilote
  • Migration

Le préalable à une migration sécurisée !

Il y a plusieurs éléments à prendre en considération avant de vous lancer dans un projet de migration vers Azure. La première étape est de faire un inventaire de l’infrastructure et des VM à migrer. Cet assessment doit prendre en compte les dépendances et interactions entre les applications, la configuration réseau. Il faut également avoir une cartographie et une matrice de flux précise du réseau « on premise ». Le risque et même la certitude est que vous ne pourrez pas anticiper et prendre en compte ce dont vous ignorez le fonctionnement et l’existence.

Si vous voulez raccourcir cette étape soit vous avez une documentation d’architecture à jour et complète ce qui n’est presque jamais le cas. Afin de gagner du temps et de réaliser une étude exhaustive nous vous préconisons d’utiliser des outils adaptés. Pour cela nous vous préconisons à minima d’utiliser l’outil Microsoft VM Readiness Assessment.

Si vous voulez aller plus loin un point crucial concerne les licences Windows Server et le fait de pouvoir utiliser les votre dans le cadre de votre contrat EA. Vous pouvez économiser jusqu’à 40% sur le coût de vos licences dans le Cloud grâce au programme Azure Hybrid Use Benefit.

Pour aller plus loin et préparer au mieux votre migration et sa planification nous conseillons l’utilisation de la solution Cloudamize. Cet outil permet non seulement de faire l’inventaire de votre existant mais également d’optimiser l’infrastructure cible sur Azure en choisissant les instances les plus adaptés. Il va permettre également de planifier la migration, préparer le design le plus adapté.

TotalNetworkUsageByInstanceSize

Une fois que l’analyse de votre existant est finalisée, il faut déterminer la meilleure méthode de migration et surtout la plus adapté à votre environnement.

Nous avons défini un Framework le Migration Squad Progam (MSP) qui définit 3 chemins de migration :

  • Rehost ou « lift & Shift » qui consiste à déplacer en l’état votre VM sur le Cloud
  • Replatforming qui consiste à réinstaller sur de nouvelles VM dans le Cloud les applicatifs. Cette méthode ne modifie pas les applications ni l’architecture applicative.
  • Cloudification qui consiste à redévelopper les applications sur le Cloud en utilisant les outils natif Cloud

Par ailleurs lorsque l’on évalue la méthode de migration de chaque application, il est important de prendre d’avoir une vision long terme des bénéfices du Cloud. Faire du Lift & Shift reste du court terme. Il y a très peu de gains lors de rehosting basic en comparaison de l’utilisation des services natif cloud tel que les mises à l’échelle automatiques (Scale).

AutoScaling

Le Pilote ou le PoC

La phase de PoC (Proof of Concept) ou de test à blanc est primordial. Elle va permettre de déterminer en condition réelle le fonctionnement de vos applications sur Azure. Le PoC va permettre de valider les performance réseau, latence, débit,…

Cette étape est indispensable lors d’une migration, elle va permettre de valider les hypothèses et le design établis lors des phases d’assessment et de planification. De plus durant cette étape nous allons pouvoir valider le processus précis de « Go Live ».

La Migration

On constate généralement les ratios suivants en termes de migration :

  • Rehost : 40%
  • Refactoring : 30%

Pour garantir une migration sécurisé, rapide et sans risque :

  • nous avons mis en place des partenariats spécifiques,
  • nous avons développé une méthodologie basée sur nos retours d’expérience et le meilleurs de chacun des Cloud provider.

Pour accélérer la migration des VM éligibles en Lift & Shift » vers le Cloud Azure, nous proposons la mise en œuvre de l’outil Velostrata, comme l’illustre le schéma ci-dessous :

Avec ou Sans Velostrata

Velostrata va permettre d’automatiser le processus, et donc de migrer toutes les machines virtuelles d’un site, avec une interruption de service de quelques minutes seulement.

Velostrata permet également de tester sans aucun impact de production en créant un clone à la volé de la VM que l’on souhaite migrer. Cette fonctionnalité permet de couvrir en amont le risque que des VM ou surtout Des applications qui ne démarrent pas sur Azure, comme cela peut arriver régulièrement dans du “lift and shift”.

Azure Migration Squad Toolbox

Fort de nos expériences de migration nous proposons des migrations de quelques VM voir à des opérations “All In”

Ce dessous les outils utilisés pour réaliser le long chemin vers le Cloud :

La migration n’est que le commencement de votre chemin vers le Cloud

Une fois la migration effectuée, il faut préparer le « Day 2 », même dans le cloud il faut surveiller et piloter son infrastructure

Cannot Connect to Server

Les questions qui se posent alors sont :

  • Comment piloter mes coûts ?
  • Comment optimiser ma consommation Cloud ?
  • Assurer la performance, le support de mes applications dans le Cloud ?
  • Assurer le monitoring des service natif Cloud (PaaS) ?
  • Fonctionner en mode DevOps

Nous reviendrons plus en détails dans un futur article sur le Day 2